Centre International de Formation et de Recherche en Approche Neurolinguistique et en Neuroéducation

La stimulation de l’écoute et l’enseignement de l’écriture

ANL-CiFRAN

J’ai suivi le stage initial ANL1 donné à Gatineau pour l’École de langues des Forces armées canadiennes en juin 2018. Certaines techniques démontrées et mises en pratique m’ont donné envie d’expérimenter avec mes apprenants.

Les contraintes spécifiques du milieu où j’enseigne ne me permettent pas de mettre en place un dispositif 100% ANL. Toutefois, deux éléments sont  ressortis pour moi et je les utilise régulièrement depuis mon stage.

Tout d’abord, la «stimulation de l’écoute». Concernant cette stratégie, j’ai adoré le fait que le niveau des apprenants n’entre pas en ligne de compte. Cette manière de faire me permet de raccrocher les apprenants inattentifs de manière discrète et efficace, mais aussi de faire en sorte que tout le groupe écoute véritablement ce que leurs collègues ont à dire. C’est si simple, avec des expressions naturelles comme «Qu’est-ce que X vient de dire ?», «Qu’est-ce que Y a réussi à dire ?» ou encore «Qu’est-ce que Z a fini par nous dire ?». J’ai mis en place cette stratégie de la «stimulation de l’écoute» dès le 2e jour de formation avec un groupe d’apprenants débutants et j’ai pu constater une nette amélioration de leur attention globale dans les dix premiers jours de la formation. Cela permet aussi de mettre en place des automatismes de structure qui me serviront à nouveau plus tard.

 

L’autre partie que j’ai immédiatement mise en pratique est le déroulement des stratégies recommandées pour la phase d’écriture. Alors là, je m’amuse vraiment ! Très rapidement, en groupe, mes apprenants se sont avérés capables de produire de petits textes riches en informations. Pas plus tard qu’hier, mon groupe a produit un texte pour présenter la classe au nouveau prof. Ils ont sorti une dizaine de phrases en vrac. Ils m’ont surprise en réutilisant d’eux-mêmes ce qu’ils venaient de pratiquer à l’oral, des métiers aux sentiments, en passant par les expressions de salutation comme «bienvenue» et «bonne chance». Les phrases ont été écrites au tableau, certaines erreurs ont été relevées par les apprenants eux-mêmes, puis le groupe a remis les phrases dans un ordre logique, ils ont créé des paragraphes. Il y a eu discussion et votes sur certains points. J’ai pu subtilement amener des liens logiques pour enchaîner les phrases. La méthode présentée lors de mon stage ANL m’avait déjà emballée, mais les résultats produits en classe avec les apprenants de ma classe m’ont prouvé que, en plus d’être logique, l’approche est solide. La production de textes personnels est tellement plus facile et précise quand la production orale et l’écriture en groupe sont exploitées avant de passer au papier.

 

Maud R.

Conseillère pédagogique

École de langues La Cité

0 responses on "La stimulation de l’écoute et l’enseignement de l’écriture"

Leave a Message

CiFRAN

Nous écrire

CiFRAN - Centre International de Formation et de Recherche en Approche Neurolinguistique et en Neuroéducation

Nous téléphoner

Tél. EUROPE : + 33 ‭(0)6 47 00 85 24‬
Tél. AMÉRIQUE : + ‭1 418 609 0474‬
Tél. ASIE :  + ‭1‭ 581 996 4576

*
top
CiFRAN ©. Tous droits réservés. Politique de confidentialité.
X