1. ホーム
  2. La correction phonétique (CPH)

La correction phonétique (CPH)

Les recherches en phonologie, phonétique, phonotaxe et autres domaines des sciences du langage portant sur l’audition et la prononciation livrent depuis 50 ans quantité de savoirs descriptifs qui ont pu inspirer, sur le terrain de l’enseignement des langues, de nombreuses pratiques de correction phonétique. Les avancées des neurosciences cognitives dans le domaine de l’enseignement dévoilent aujourd’hui les pratiques qui sont efficaces, les moments où il convient de les utiliser et les raisons justifiant leur utilisation.

De Grands Moyens d’enseignement efficaces

Malgré cela, au sein des cursus de formations en FLS/FLE, quand bien même des éléments du fonctionnement de l’appareil phonatoire sont signalés, ou bien les phénomènes prosodiques spécifiques aux langues, ou bien l’existence d’un alphabet phonétique international, les techniques d’enseignement concrètes d’enseignement d’une prononciation correcte autant que de correction d’une prononciation fautive ne sont quasiment jamais enseignées.

Dans le même temps, alors que la perspective de nombreux textes-cadres enjoint aux classes de langue de viser l’intégration sociale, qui n’a pas constaté les difficultés du locuteur de langue seconde/étrangère lorsque sa prononciation n’est pas suffisamment intelligible? Même s’il maîtrise la grammaire de la langue qu’il veut utiliser, même s’il est compétent dans son domaine, en entretien d’embauche, par exemple, l’employeur qui lui pose des questions se focalise systématiquement sur l’approximation de son élocution plutôt que sur ses aptitudes professionnelles.

L’intelligibilité s’avère en effet une condition nécessaire du désir d’échange langagier. Plus l’interlocuteur doit déchiffrer ce qui lui est dit, moins il est disponible pour la conversation : Si l’intelligibilité de la langue parlée est l’objectif premier de l’enseignement d’une langue seconde, cette prise en compte devrait être un devoir sur le plan de l’éthique de l’enseignement et une exigence de la part des étudiants (LeBel, 2011).

Des formateurs plurilingues expérimentés

La formation, assurée par Steeve Mercier (Ph. D.) et Olivier Massé (Ing. Form.), avec la participation de Jean-Guy LeBel (Ph. D.), s’inscrit dans cette perspective. Ces plurilingues et spécialistes d’enseignement et de correction phonétique combinent à eux trois 80 années d’expérience, auprès de publics variés (étudiants internationaux, immigrants économiques, réfugiés, personnes atteintes de pathologies du langage). Quoi? quand? et comment enseigner la prononciation de la nouvelle langue? Quoi? quand? et comment corriger la prononciation de la langue cible? Vous serez à même de répondre à ces questions au terme de cette formation de cinq jours.

Les stratégies pédagogiques mises en pratique lors de cette formation sont le complément essentiel des formations en ANL et vous permettront d’optimiser vos stratégies d’enseignement.

cph1

CPH1 – Stage de formation initiale à l’enseignement de la prononciation et des Grands Moyens de correction phonétique pour l’enseignement des LS/LÉ

CPH2

CPH2 – Stage de perfectionnement pour l’enseignement de la prononciation et des Grands Moyens de correction phonétique pour l’enseignement des LS/LÉ

CPH3

CPH3 – Stage de formation aux outils d’évaluations spécifiques à la prononciation en LS/LÉ

メニュー
X