Je ne m’attendais pas à ça...

Enfin une formation d’où l’on ressort en ayant vraiment appris quelque chose de nouveau!

Quand mon institution m’a proposé de m’inscrire à cette formation, je ne m’imaginais pas que j’en serais ressorti aussi satisfait : je ne m’attendais pas à découvrir un système aussi complet, une approche avec des principes aussi motivants et qui font sens pour l’enseignement véritable des compétences en langue. J’enseigne le FLE depuis 14 ans, et j’étais plutôt fier de mes résultats jusqu’ici… pourtant, je dois avouer que, dès le 2e jour de stage, j’ai eu le sentiment de réapprendre les fondements mêmes de notre métier d’enseignant. Ce stage en ANL a été une véritable, nécessaire et très appréciable remise en question.

Le plus remarquable de ces cinq journées, c’est la pratique avec de vrais apprenants, qui a lieu tout de suite après la démonstration des techniques pédagogiques. La théorie est captivante, mais la transmission des savoir-faire pratiques est véritablement cruciale! C’est vraiment ce qui m’a le plus plu. C’était certes un peu intimidant de se retrouver au cœur de l’arène, mais je crois que c’est la meilleure façon de procéder afin de commencer à se familiariser avec l’ANL.

En voyant les progrès réalisés en seulement 4 jours par les apprenants venus se prêter à l’exercice, je suis convaincu des résultats qu’on peut atteindre et du potentiel de l’ANL à moyen et long terme.

Et puis je dois vous confier une anecdote qui fera peut-être sourire, mais qui en dira plus long que tout ce que je pourrais dire sur notre stage. Voilà : ma femme est japonaise, et elle parle très peu le français; je pourrais l’appeler « madame sceptique », car, quand je lui ai raconté ce qu’on nous avait exposé de théorie au début de la formation ANL, elle n’y croyait pas du tout. Au terme de la semaine de stage, j’ai senti qu’elle voulait me tester en commençant à me raconter, avec une phrase hasardeuse, les choses qu’elle avait faites aujourd’hui. Comme je m’y attendais, sa phrase orale n’était ni fluide ni correcte grammaticalement. Sur le coup, les stratégies pour l’oral de l’ANL me sont venues à l’esprit : j’ai remodelisé sa phrase et, en 2 à 3 interventions, elle a réussi à formuler son message correctement et spontanément!!! Je lui ai fait comprendre que c’était bon et, tout à coup, elle s’est mise à m’engueuler et à me dire « Mais c’est justement ça que je voulais que tu me fasses faire depuis 10 ans!! ». À ce moment-là, toute la lumière s’est faite dans ma tête… et on a piqué un fou rire tous les deux.

Pour beaucoup, cette anecdote n’aura l’air de rien, mais pour moi, c’est une révélation. Un grand merci au CiFRAN et aux formateurs de ce stage.

 

Nicolas Bouffé

Institut français du Japon à Yokohama

メニュー
X