Lorsque l’équipe pédagogique du CiFRAN m’a invitée à participer en tant qu’experte à leur stage de formation consacré à l’élaboration de matériel pédagogique dédié à l’enseignement selon l’ANL, je venais moi-même de terminer de collaborer avec des professeures du Mexique à la rédaction et publication d’un Guide pédagogique comportant trois unités pour l’enseignement de l’espagnol langue étrangère avec l’ANL.

Malgré ma longue expérience en conception de matériel pédagogique, créer des unités en suivant les principes de l’ANL a représenté une tâche énorme dont j’avais sous-estimé la mesure. Le « changement de paradigme » imposé par cette approche remise aux antiquités des mauvaises pratiques la considération permanente des contenus lexicaux et grammaticaux qu’il faut remplacer par celle de l’engagement cognitif et des tâches et processus qui le permettent.

Comme il était prévu de donner une suite au guide pédagogique en espagnol, c’est donc avec beaucoup d’intérêt que je me suis jointe aux stagiaires de l’atelier de formation organisé par Olivier Massé et Steeve Mercier. Je n’ai pas été déçue !

Dans cette formation, qui se tient une fois par an au Québec, les deux formateurs nous exposent une démarche méthodologique claire et efficace qui réduit considérablement le temps de préparation des unités. On nous présente un gabarit qui énonce les différentes étapes à suivre afin d’élaborer une unité pédagogique. Plus de tâtonnement, donc, afin de déterminer quelle étape précède ou suit une autre. Ce gabarit, qui amène dès le départ à procéder à une analyse fine des centres d’intérêt des apprenants, est brillamment conçu pour amener les enseignants stagiaires à rédiger de façon structurée et autonome des contenus adaptés à leur situation spécifique d’enseignement. Ils sont guidés, étape après étape, dans ce processus d’élaboration des « boucles de la littératie » par l’encadrement rigoureux et le soutien bienveillant des formateurs.

Pendant les cinq jours de la partie en présentiel de la formation, grâce aux exposés et questions pertinentes formulées en plénière ainsi qu’aux énoncés de guidage se trouvant dans le gabarit, les stagiaires sont invités à réfléchir au processus de création du matériel pédagogique. Après chaque étape, ils se rencontrent en petits groupes, afin d’effectuer des exercices pratiques en lien avec les objectifs à atteindre, jusqu’à la mise en forme finale qui se présente comme un guide de prise en main de l’unité pédogique qu’il ne restera plus qu’à tester, sur le terrain, pour apporter les dernières corrections nécessaires et valider ainsi sa formation ANL3.

Cette formation s’adresse à des enseignants qui travaillent dans des contextes variés : langues d’enseignement diverses (français, anglais, espagnol, etc.), niveaux différents (du grand débutant au B2), profils d’apprenants divers (immigrants, voyageurs, …),  rythme intensif ou extensif. Tous ces paramètres sont pris en considération lors de l’élaboration des projets et les échanges d’expérience, par conséquent, s’avèrent extrêmement riches.

À la fin de la session que j’ai suivie, j’ai été impressionnée de constater que les stagiaires, dont certains n’enseignaient avec l’ANL que depuis peu de temps, avaient réussi à accomplir en cinq jours ce qui m’avait pris des semaines à mettre en œuvre !

Ainsi, au moment où il était question de donner une suite au Guide pédagogique en espagnol, l’invitation de Steeve et d’Olivier est tombée à point ! Un grand merci à tous les deux pour ce stage animé avec professionnalisme et générosité !

 

Gladys Benudiz

Maître de langue en FLS à l’UQAM

Formatrice en ANL

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu
X